INTERVIEW “Bilan de la saison” : Sébastien Perrier

Bonjour, Sébastien, peux-tu dans un premier temps nous rappeler ton rôle au sein du club ?

Je suis responsable Pré-formation (U12, U13, U14, U15). Cela représente un total de huit équipes évoluant à différents niveaux (régional et départemental). De plus, je suis le responsable technique de la section sportive collège, qui fonctionne en association avec les deux collèges de la ville de Granville (Sévigné et Malraux).

Ensuite, depuis le début de la saison, le président m’a confié le suivi du dossier « Label Jeunes FFF », en collaboration avec l’ensemble de l’équipe éducative du club. Enfin, j’ai aussi un rôle de formateur. En effet, tous les ans, j’ai un stagiaire à mes côtés qui passe en apprentissage ou en formation classique le diplôme du BMF (Brevet de moniteur de football) ou BEF (Brevet d’Entraineur de Football).

La saison a forcément été particulière avec la pandémie du #covid19, es-tu satisfait par les résultats et par les prestations de tes formations ?

J’ai un sentiment mitigé à l’issue de cette saison arrêtée soudainement, pas seulement au regard des classements, c’est plus général. J’ai l’impression que le football est devenu une activité de consommation pour beaucoup de jeunes ! Du coup, dès que nous amenons un peu de rigueur sur les séances ou les matchs afin que les garçons puissent progresser dans le but de s’épanouir davantage, plus beaucoup d’entre eux y sont sensibles… Leurs attentes sont de gagner des matchs bien sûr, sans pour autant être prêt à accepter l’assiduité, et l’exigence que cela demande, tout en sachant que la notion de Plaisir est complètement compatible avec ses valeurs !

Donc, je suis de temps en temps en décalage avec nos jeunes, mais c’est à nous, éducateurs, de nous adapter et de répondre au mieux à leurs attentes. Ce constat est national et la FFF en est consciente. Il est donc important de réfléchir aux différentes solutions que nous pouvons apporter à nos jeunes, des nouvelles pratiques par exemple, telles que le Futsal, le Futnet… Cela n’enlève en rien la qualité footballistique et humaine (attitude, comportement) de nos joueurs ! De plus, il faut souligner l’assiduité des garçons qui est assez exceptionnelle !

Enfin, grâce au travail fourni par toute l’équipe éducative, notre dossier « Label Jeunes » a été pris en exemple du côté des responsables régional du label. C’est donc une grande fierté et une reconnaissance de notre travail, même si il existe encore beaucoup de points à développer ou à améliorer !

Du côté des résultats, il y a t-il eu des montées ou des descentes à signaler ?

Nous avons eu deux accessions au niveau D2 et D3, respectivement pour nos formations U12A et U12B, ainsi que l’accession au niveau D1 pour notre équipe U15, en entente avec le club de St Pair/Mer ! Concernant nos équipes U12 et U13, à cet âge, nous cherchons surtout à réduire l’écart entre nos équipes A et B dans ces différentes catégories afin d’avoir un groupe de plus en plus homogène à la fin de chaque saison. C’est d’ailleurs, aujourd’hui, un objectif réussi.

En ce qui concerne le foot à 11, chez les U14 et U15, j’ai un sentiment amer au vu du potentiel de ces deux formations… Nous avons fini en deuxième partie de tableau avec nos deux catégories, ce qui veut dire que nous évoluerons sûrement dans la division inférieure la saison prochaine. Nous avions des ambitions avec nos U14, mais au cours de la saison nous avons perdu plusieurs cadres sur blessures, le groupe avait pourtant les qualités pour évoluer en U15 R1 la saison prochaine mais nous évoluerons en U15 R2. Concernant les U15, nous avons réalisé un excellent début de saison, notamment lors de la préparation d’avant-saison, mais ensuite nous nous sommes empêtrés dans une dynamique de mauvais résultats qui ne nous a pas permis de terminer dans les six premiers…

L’état d’esprit des jeunes de l’USG est salué partout où vous passez, c’est une fierté ?

Bien sûr ! Nous avons des garçons qui sont adorables et à l’écoute, qui respectent le cadre de règles de vie collective fixé par les éducateurs ! Il n’y a aucun problème de discipline, ce sont des garçons qui sont conscients de ce qu’ils ont le droit de faire ou non. Également entre eux, les garçons s’entendent très bien et c’est un réel plaisir de s’occuper d’eux. L’état d’esprit est excellent !

Sens-tu qu’une ADN du club se dégage chez les catégories de jeunes ?

Au niveau du jeu, oui ! En effet, depuis l’arrivée de Johan Gallon, le club a un vrai projet de jeu qui me convient parfaitement, car nous voyons le football de la même manière, basé sur la “possession” mais pas que ! Ne pas subir le match, être capable de ressortir le ballon proprement par un jeu de passes en mouvement, à construire le jeu, c’est vraiment une ADN footballistique que nous mettons en place sur l’ensemble des équipes du club. L’objectif étant que nos garçons sortent de leur formation granvillaise avec un bagage footballistique le plus large possible !

Maintenant, dans le sentiment d’appartenance à l’USG, celui-ci est moins important qu’il y a 4-5 ans… Nos jeunes sont moins concernés par les résultats de l’équipe première qu’avant… Une des raisons est qu’il n’y a plus ou presque plus de joueurs du groupe N2 à encadrer nos licenciés durant la semaine… Il est important que le club retrouve ce lien entre les joueurs de l’équipe première et nos jeunes ! Les joueurs de l’équipe première sont des exemples pour nos jeunes et il est impératif que des affinités avec nos jeunes se tissent !

#AllezGranville